Quand vous entendez parler de Johannesburg  (ou Joburg pour les intimes), ce n’est généralement pas en des termes très élogieux. Pourtant c’est une ville que j’ai véritablement adorée pour son côté extrêmement débrouille et créatif.

En effet, je l’ai trouvée plus représentative de l’Afrique du sud (et l’Afrique en général) que Capetown à bien des égards. Finalement, c’est là que j’ai pu sentir le mieux la chaleur africaine. Voici mon programme pour 3 jours sur place (je ne suis restée que 2 jours et ça m’a un peu frustré).

bracelet en perles souple indonésieRetrouvez tous les produits ramenés d'Afrique du sud sur ma boutique #UPDMshop : bracelets manchette rigide en perles, bracelets manchette souple en perles.

 

Johannesburg pratique

Comment rejoindre la ville depuis l’aéroport ?

Depuis le O.R. Tambo International Airport

Si vous avez pris un vol international, c’est ici que vous atterrirez. Pour rejoindre le centre vous avez plusieurs possibilités :

  • Uber : la solution que nous avons constamment adoptée étant donné que nous arrivions tard
    • temps : 18 min
    • prix : 11-15 euros
  • Taxi : Vous les trouverez à gauche de la sortie. On conseille de prendre les taxi officiels avec des compteurs, ils sont signalés par un signe Taxi jaune sur le toit. De même il est déconseillé de céder aux offres des chauffeurs qui vous abordent dans l’enceinte de l’aéroport, leurs prix étant souvent plus chers.
    • temps : 18 min
    • Prix : 15-19 euros
  • Métro : Vous pouvez prendre la east-west line du Gautrain jusqu’à Malboro. De là vous pourrez prendre un autre métro pour votre destination à  Joburg.
    • Temps ; 32 minutes
    • Prix :  15 euros

Depuis Lanseria

C’est l’aéroport où vous atterrirez pour les vols domestiques. 

  • Uber : C’est personnellement le moyen de transport que j’ai choisi.
    • Temps : 35 minutes
    • Prix : entre 22 et 28 euros
  • Taxi : 
    • Temps : 35 minutes
    • Prix : entre 29 et 35 euros

Comment se déplacer à Johannesburg ?

Le mieux est de louer une voiture car les distances peuvent être longues entre les différents quartier. De plus, certains endroits craignent franchement. Nous avions pour notre part louer notre voiture à l’aéroport, avant de filer à Blyde Canyon. Je vous en parle ici.

credit photo : Juanita Mulde

Où loger à Johannesburg ?

J’ai logé dans deux quartiers différents, tout deux super sympa.

Melville

C’est le quartier que je recommanderai pour loger car on s’y sent vraiment super sécure. En effet, c’est clairement un quartier riche et il y a un vigile pour chaque rue, assis sur sa petite chaise… Oui c’est particulier.

Pour sortir le soir, rendez-vous dans la 7th Street avec ses bars super cool et ses restaurants branchés (voir mes adresses ci-après). Ambiance au top !!

Ainsi, je vous recommande les yeux fermés notre logement le Purple View ! Service aux petits soins, petit déjeuner compris sur la terrasse, chambre parfaite. Nickel ! De plus, les femmes de ménages nous ont même laissé un petit bracelet. Bon c’était pour inciter au pourboire, mais comme c’est dans l’usage de laisser un peu d’argent au personnel de maison, je l’aurai de toute façon fait.

Nous avons payé 39 euros la nuit pour deux, salle de bain commune, petit déjeuner compris. Franchement vu la qualité, c’est un super rapport qualité-prix !!

Enfin, vous pourrez vous garer dans leur garage et serez à moins de 10 minutes à pied des bars et restaurants.

Purple view : 124 2nd Avenue Melville, Melville, 2092 Johannesbourg

Réservez ici

Si vous réservez votre logement via ce lien, je recevrai une petite commission mais vous ne paierez pas plus cher. Merci d’avance, cela m’aide à continuer mon blog! 🙂 

Kensington

C’est l’un des meilleurs logements du voyage et mon gros coup de coeur !! Effectivement, pour la modique somme de 25 euros vous aurez un vrai appart pour deux, au fond du jardin des proprios, et où je me serai bien vu emménager. Puits de lumière, plantes partout, douche à l’italienne… Et alors la famille qui loue est juste au top avec un petit garçon métis trop chou.

Néanmoins, le quartier n’est pas forcément sécure le soir et vous ne pourrez pas vraiment sortir à pied, il vaut mieux prendre un Uber. Pour vous donner une idée, quand nous sommes arrivés à notre logement, nous sommes sortis pour sonner mais personne ne nous ouvrait. Du coup le chauffeur nous a dit de vite rentrer dans la voiture et a verrouillé les portes en mode panique. Et c’est vrai que, comme partout, c’est porte blindée, caméra, et alarme. Finalement, nous avons appelé le propriétaire qui nous a accueilli.

Cependant, à noter que vous êtes à 5min en Uber du quartier de Maboneng Precinct qui a été mon gros coup de coeur de Johannesburg. A ne surtout pas manquer.

secret garden johannesburg

credit photo : booking

Des hôtes adorables

Nous avions notre avion de retour en fin de journée et voulions profiter de Maboneng Precinct en attendant. Mais nous avions notre backpack, moi mon ordinateur et tout mon matériel… Impossible de laisser nos bagages au B&B car les proprios partaient. Mais du coup ils se sont démenés pour demander à une amie qui tient un restaurant éthiopien à Maboneng precinct de nous garder nos bagages.

La dame était un amour et on a pu tout laisser dans la réserve.

The secret garden cottage :1 Nymphe Street, 2094 Johannesbourg

 
Si vous réservez votre logement via ce lien, je recevrai une petite commission mais vous ne paierez pas plus cher. Merci d’avance, cela m’aide à continuer mon blog! 🙂 

Violence et dangers

Je m’attendais à vraiment ressentir l’insécurité et c’est vrai qu’on ne peut ignorer les mesures de sécurité. Vigile partout, barbelés, alarme, caméra, pancartes… Par exemple, quand j’ai tiré de l’argent à un distributeur au niveau de Maboneng Precinct, un vigile s’est posté juste derrière moi. C’est sûr que ça fait bizarre et OUI Johannesburg est une ville violente, mais ça ne doit pas vous empêcher de la découvrir.

Mon ressenti

Au final mon ressenti c’est : beaucoup de sourires, des gens ouverts qui se lient de conversation très facilement avec un rapport plus simple et authentique qu’à Capetown. 

Quand vous serez en voiture, vous verrez beaucoup de gens faire la manche. Mais comme partout en Afrique du sud, ce sont des gens qui ont le sourire et qui sont très dignes. Certains font des spectacles de mime, d’autres vendent des petits objets fabriqués avec de la récup ou encore des vieux livres… Personnellement les seules fois où je me suis sentie mal à l’aise en Afrique du sud, c’est quand  des restaurateurs ou gérants d’établissement traitaient des pauvres gens qui faisaient la manche comme des chiens.

J’ai le souvenir d’un papi adoraaaaable qui nous a fait un peu de conversation et vendait des livres d ‘occasion quand nous étions à la terasse d’un restaurant. On lui en a acheté un quand le gérant a commencé à le houspiller comme si c’était un moins que rien. Et vraiment, ça m’a fendu le coeur. Finalement on a eu beau dire qu’il ne nous dérangeait pas, bien au contraire, il est parti tout voûté avec son charriot… J’en avais les larmes aux yeux.

Au final, quand on est touriste, on ne s’aventure pas dans les quartiers vraiment dangereux. Pour le reste, on ne sort la nuit que dans les rues fréquentées (demandez à vos hôtes les coins à éviter), on privilégie le Uber pour les distances longues, on ne s’isole pas dans des rues trop paumées, même de jour. On évite bien sûr les signes trop ostentatoires de richesse et surtout on se détend et on essaye de se fondre le plus possible dans la population !!! 

Que faire à Johannesburg ?

Johannesburg n’est pas forcément une ville où l’on s’attarde en Afrique du sud. Pourtant les points d’intérêt ne manquent pas !

Le Musée de l’Appartheid

C’est le seul musée au monde consacré à l’Appartheid. J’avais beaucoup d’attentes car cette partie sombre de l’histoire m’intéresse beaucoup et j’avais fait un devoir sur Steve Beko, étudiant et militant sauvagement tué, qui m’avait beaucoup touché.

Cette visite est l’occasion d’en apprendre plus grâce aux multiples documents. Cependant après avoir visité le Musée des Droits Civils de Memphis qui m’a pris aux tripes, je dois avouer que j’ai été un peu déçue. En effet, j’ai trouvé la scénarisation belle mais peu ludique. Par contre l’entrée est assez forte avec toutes les silhouettes et l’entrée séparée blanc/mixed !

Au final il y avait beaucoup de textes à lire et le tout manquait un peu d’âme. Mais je dois préciser que je me suis trouvée super mal et ai du m’asseoir une bonne partie de la visite. Donc mon avis n’est pas vraiment objectif…

Un conseil : ne vous avisez pas comme moi de vous pointer une heure avant la fermeture. Effectivement le Musée est immense et je n’en ai vu que le 1/3… Comptez bien 3 heures minimum pour être large.

Prix : 100 rands

Horaires : Mon – Sun: 9h00 – 17h00

Musée de l’Apartheid : Northern Park Way and Gold Reef Rd, Johannesburg 2001

Le quartier Maboneng precinct

Mon coup de coeur absolu !!! A l’origine ce quartier était un zone de no-go à cause de sa grande violence. Mais l’endroit a été réhabilité et est devenu rapidement le centre de l’énergie créatrice de Johannesburg.

Désormais c’est le lieux où l’on se sent bien avec de nombreux restaurants, coffe shop, galeries d’art, street art et petits créateurs. street art 2 maboneng johannesburg

street art johannesburg maboneng

Arts on main

Cependant ce que j’ai adoré, ce sont les market, évidemment.

J’ai eu un coup de coeur pour Arts on Main, situé dans une ancienne usine réhabilitée. Désormais vous y verrez des boutiques de petits créateurs en mode ou déco, et des stands de cuisine du monde de folie. J’ai eu un gros gros coup de coeur pour le stand éthiopien vegan !! 

johannesburg arts on main

restaurant éthiopien johannesburg
Market on main

Tous les dimanche de 10h à 15h vous retrouverez Market on Main et ses vendeurs de souvenirs et artisanats : vêtements en wax (c’est là que j’ai acheté ma veste), trophées en perle, bijoux… Vous aurez évidemment envie de tout acheter !

De plus, les prix sont bien moins chers qu’à Capetown et les vendeurs beaucoup plus cool. En effet, il est plus facile de négocier les prix et on peut facilement parler de tout et de rien sans forcément avoir à leur acheter quelque chose. J’ai par exemple pas mal parlé avec une vendeuse  de vêtements en wax trop beaux, qui m’a apprise à nouer le turban dans les cheveux et avec qui j’ai parlé mode et voyage !!

Ce que j’en ai retenu : un endroit suuuuper cool pour se régaler, chiller, faire le plein d’innovation et rencontrer des gens talentueux et motivés !!

Melville

Voici un quartier assez bobo mais très animé avec ses nombreux bars et restos, avec une fréquentation très étudiante. Je vous conseille  particulièrement la très animée 7th street ! Quand j’y étais ça dansait dans les rues, j’ai trop aimé. Je vous donne deux très bonnes adresses ci-dessous.

Soweto

J’ai regretté de ne pas avoir le temps d’y aller. En effet, ce quartier est très important dans l’histoire du pays car il fut l’un des premiers bidonvilles durant l’Apartheid. De plus Nelson Mandela y a vécu.

Cependant, comme toujours, je suis assez réfractaire aux visites de township comme c’était déjà le cas pour les favelas au Brésil. En effet, il faut que cela soit fait intelligemment et au profit des populations. C’est pourquoi je vous conseille l’article de Benoit qui propose une auberge de jeunesse au coeur de Soweto.

Mes bonnes adresses à Johannesburg

Le Six bar & Restaurant

Un super bar dans le quartier de Melville sur la 7th street ! Je ne peux que vous conseiller les super bons cocktails en happy hours : 2 pour 67 rands et ils sont super grands et délicieux. Je vous recommande particulièrement le Mojito blackberry et le daiquiri passion coco.

De plus, vous pourrez aussi y manger des petits tapas en mode gros genre nachos, mini burger… trop bons ! Bref de quoi passer une super soirée. Pour ne rien gâcher le restaurant est ouvert sur la rue donc on profite de la super ambiance.

Six bar and restaurant : 7th Street, Melville, Johannesburg

six bar johannesburg

Et les cocktails firent effet^^

Lucky Bean

Voici un restaurant super romantique et cosy ! La terrasse est top et le service aux petits oignons. Ici, vous retrouverez des spécialités de toute l’Afrique. J’ai pour ma part pris le poulet Casamance du Sénégal (un aperçu de ce qui m’attend en octobre ;-)). C’est bon mais j’ai trouvé le tout un peu cher.

Lucky bean : 16, 7th Street

Arts on Main

Le meilleur endroit pour goûter plein de spécialités du monde dans une ambiance de folie !!

Foncez tout droit sur le stand éthiopien vegan avec des cuisiniers haut en couleurs qui te donnent des « ma déesse » à tout va ! Moi, forcément, j’adhère mdr. De plus, on vous proposera souvent des dégustations et vous mangerez super bien pour trois fois rien.

arts on main ethiopien johannesburg

Au programme : bières, smoothie, cuisine mexicaine, africaine, chinoise, thai, vegan, iced coffe… (dont je faisais une consommation gargantuesque en Afrique du Sud et qui n’ont absolument pas le goût de café lol.)

Je garde un souvenir très fort de Johannesburg et quand je retournerai en Afrique du sud, je consacrerai assurément plus de temps à la ville. J’y ai ressenti un énergie contagieuse qui donne envie d’entreprendre et d’aller vers les autres. Bref, je m’y suis sentie super bien !!