Cela faisait plusieurs années que je voulais visiter Istanbul ! Du coup pour me récompenser des premiers revenus de la boutique, j’ai acheté mes billets ;-). J’ai été très agréablement surprise par la diversité, l’ouverture et le dynamisme de cette ville. Et que dire des Turcs, dragueurs, mais tellement chaleureux et accueillants ! Et puis il y a des chats et des chiens absolument partout, comment voulez-vous que je ne sois pas conquise ? Retour sur un vrai coup de coeur.

 

housses de coussin d'IstanbulDe mon voyage à Istanbul je vous ai ramené quelques trésors : des bracelets, des housses de coussin et des tapis ! N'hésitez pas à aller fouiller dans l'#UPDMshop, ma malle aux trésors du monde ;-)

 

 

Istanbul côté pratique

Istanbul est une ville tout ce qu’il y a de plus moderne. Ainsi,  vous n’aurez aucun soucis à communiquer en anglais, trouver des distributeurs de billets et le wifi partout…

Quant à la question de partir seule en tant que fille, je n’ai pour ma part jamais été trop embêtée. Alors oui je me suis énormément faite draguer (ça rejoint le niveau de Cuba et du Pérou du nord !), mais c’était toujours très gentil et rarement lourd. Bref pas d’inquiétude.

Comment aller à Istanbul ?

Je suis partie de l’aéroport de Bâle-Mulhouse d’où j’ai trouvé un billet à 126 euros A/R pour l’aéroport de Sabiha Gökçen. Cependant je crois qu’en vous y prenant bien, vous pouvez trouver encore moins cher.

En arrivant à l’aéroport, si vous voulez tirer de l’argent à un distributeur, on ne vous propose pas directement de choisir la langue. Il faut tout d’abord insérer votre carte bancaire. Perso j’ai mis quelques minutes à comprendre et franchement j’ai essayé de tirer de la tune en turc, je ne vous conseille pas haha.

Comment rejoindre le centre ville d’Istanbul ?

Le Havabus vous y emmène en 1h30 environ pour seulement 18 TL, à payer directement à l’intérieur du bus. Vous trouverez un bus toutes les 30 min, de 3h30 à 1h du matin. Le dernier arrêt de ce bus est Taksim. Ca tombe bien, c’est là que je logeais. Sinon vous pourrez facilement rejoindre votre logement en empruntant le métro à Taksim.

palais Dolmabahçe

Où loger à Istanbul ?

Un hostel pas cher

Je ne vous conseillerai pas spécialement mon hostel. Certes il n’est pas cher et plutôt bien placé, mais je ne m’y suis pas sentie à l’aise.

Il faut dire que j’avais un mega ronfleur qui m’a empêché de fermer l’oeil quasiment tous les soirs, et un énorme geek qui passait ses journées à jouer sur son ordi avec le son des coups de feu qu’on percevait à travers son casque. Ca rendait dingue !!

Pour compléter le tout nous avions une douche et un wc pour tout l’hostel  (dortoir de 10).

Les points positifs maintenant : 

  • Le prix ! j’ai payé seulement 48 euros pour les 6 nuits.
  • Vous êtes super bien situé, entre le bus emmenant à l’aéroport et la place Taksim où il y a le métro.
  • Les lits ont des rideaux (mais seulement sur le côté autant dire que ça ne sert pas à grand chose si vous avez des voisins en face)
  • Les grands casiers
  • Ils faisaient des travaux à l’étage pour avoir un deuxième dortoir de 10

Réservez ici

Suite Dreams Istanbul HostelKocatepe Mah. Feridiye Cad. No:111 Taksim Beyoglu, Beyoğlu, 34437

Si vous réservez votre logement via ce lien, je recevrai une petite commission mais vous ne paierez pas plus cher. Merci d’avance, cela m’aide à continuer mon blog! 🙂 

L’option Airbnb

Si vous partez à plusieurs et n’êtes pas en dèche totale niveau budget, je vous recommande plutôt de prendre un airbnb. Plusieurs amis ont pris cette option et ont été ravis.

Comment se déplacer dans Istanbul ?

Personnellement je me suis beaucoup déplacé à pied, voire un peu trop. En effet je me suis lancée dans des expéditions tellement foireuses, que je me suis retrouvée au milieu de nul part, sans un bus aux alentours. C’était drôle.

Le métro/tram

Le métro d’Istanbul est très bien fait et dessert toute la ville, même la rive asiatique, de l’autre côté du Bosphore. Vous devrez acquérir la Istanbulkart pour l’emprunter. De plus cette dernière vous servira également pour les bus, tram, ferry…

Tips : attention, pas de guichet pour acheter la carte, et dans la majorité des stations, dont celle de Taksim, le distributeur n’accepte que les billets de 10 TL. C’est super pratique, ahem ! C’était un sketch le premier jour car cette contrainte n’est indiquée nul part. Après un groupe de turcs qui proposaient gentiment de me la payer, c’est une contrôleuse qui m’a expliqué le truc. Bref essayez de garder vos billets de 10 TL !

Le taxi

Ils ont un compteur, donc aucun soucis à signaler.

Le  dolmuş

Le dolmus est un mini bus collectif parcourant un trajet fixe mais sans horaires ou station définis. C’est un moyen de transport mega pratique car ça ne coûte rien ! Par exemple, j’ai pris celui pour rentrer de Besiktas jusqu’à Taksim pour seulement 2,5 TL. A payer directement au chauffeur.

Mon programme de 6 jours à Istanbul

Mes coups de coeur à Istanbul

J’ai adoré les quartiers de Kadikoy et Fener/Balat ! Ne les manquez surtout pas.

Kadikoy/Moda

Pour vous y rendre, c’est de l’autre côté du Bosphore que ça se passe. Ce quartier m’a fait penser à Berlin, ne me demandez pas pourquoi ! Vous y retrouverez plein de petits cafés trop choux, de friperies et de street art. Mais aussi un marché, des bars pour faire la fête… C’est d’ailleurs le nouveau haut lieu de la fiesta après les attentats de 2016/17. C’est dans ce quartier que je me suis faite plaisir côté shopping.

Enfin, si vous voulez prendre un petit déjeuner typique les bonnes adresses ne manquent pas !              

Fener/Balat

Ces deux quartiers sont bien plus dans leur jus, plus calmes. On y sent une vraie vie de quartier encore authentique avec ses petits papis qui boivent des coups en terrasses ou squattent la rue sur leur tabouret.

Les maisons sont toutes colorées et, ici encore, vous trouverez plein de cafés et de restaurants agréables, bons et pas chers du tout.

Jour 1 : Karakoy, Eminonu, Sultanahmet

Le Grand Bazar

Le premier jour, j’ai pris mes marques. On n’a pas arrêté de m’offrir des choses : des loukoums à goûter, une affiche avec mon nom en calligraphie typique, le thé, des desserts... J’ai pris le métro jusqu’au Grand Bazar où j’ai pu prendre de belles photos malgré l’interdiction, oups. Mais je vous jure, c’est uniquement parce que je n’ai pas vu les panneaux. Je l’ai vu au retour en traitant la photo ^^. En même temps on ne m’a absolument rien dit.

Sultanahmet

Ensuite j’ai continué à pieds vers Sultanahmet avec l’idée de voir la Basilique sainte Sophie et la Mosquee Bleue (naïve que je suis). Après une pause dej, j’ai discuté quelques minutes avec un vendeur de cuir fort gentil qui m’a dit qu’il était amoureux de moi, tout bonnement mdr. Puis ça s’est carrément corsé avec un vendeur de tapis qui voulait « me rendre heureuse et me montrer à quoi un homme turc ressemble » (véridique)… J’ai donc très vite passé mon chemin (le gars criant, « si tu changes d’avis, tu peux revenir » huuum NON).

Arrivée devant la basilique Sainte Sophie, il y avait évidemment la queue, alors un petit jeune trop sympa est venu discuter avec moi. Il m’a conseillé d’attendre la fin de l’après midi qu’il y ait moins de monde et m’a suggéré de visiter la Citerne Basilique de Yerebatan, juste à côté,  en attendant.

La Citerne Basilique

La visite se fait très vite mais l’ambiance est belle, apaisante et rafraîchissante. L’enfilade de colonne et le jeu de lumière ajoute un petit côté féérique. 

Horaires : 9h-19h

prix : 20 TL

La Basilique Sainte Sophie

On ne la présente plus !! Je vous conseille de vous y rendre soit à l’ouverture, soit après 15h pour éviter la foule. Malheureusement une grosse partie de la Basilique est en rénovation. On ne peut pas dire que les échafaudages soient très esthétiques, mais la partie restante donne une bonne idée de la beauté du lieu. 

Horaires : tlj sauf lundi 9h-17h (19h en été)

Prix : 60 TL

La Mosquée Bleue

Prévoyez de couvrir votre tête, épaules et genoux. Des tenues sont prêtées au besoin.

Malheureusement je ne pourrai pas vous en dire grand chose. J’ai essayé deux fois d’y aller mais la queue interminable m’a vite refroidie. En plus d’après les retours d’un lecteur, il y a également une grosse partie en rénovation.

Horaires : hors des heures de prière

Prix : Gratuit

Eminonu

Je suis ensuite revenue à pied vers Taksim en passant par Eminonu et les rives du Bosphore. J’adore cet endroit avec le pont de Galata et tout ses restaurants de poisson au premier niveau. Sur les rives il y a plein de vendeurs de street food avec les fameux sandwich au poisson. Un endroit plein de vie et de beaux points de vue !! En effet, les bateaux typiques avec la Mosquée bleue en fond sont ultra photogéniques.

Vous trouverez également un peu partout des vendeurs de moules farcies au riz et arrosées de citron, c’est super bon !

Karakoy

Je suis ensuite remontée par le pont jusqu’au quartier de Karakoy que j’ai trop aimé. On était en début de soirée et l’ambiance était géniale.

La rue Istiklal

Le long de la rue Istiklal vous trouverez plein de super petites boutiques de souvenirs de qualité variable : savons, bijoux, créateurs… Si faire la queue pendant de loooongues minutes ne vous rebutent pas, vous pourrez monter en haut de la Galata Tower. Ce que je n’ai pas fait. Je suis ensuite remontée sur Taksim en goûtant à l’ambiance de folie de la rue Istiklal. Ca bouge de partout entre le tramway, les musiciens de rue, les manifs, les boutiques et le flot incessant de passants.

Un conseil : prenez les petites rues perpendiculaires pour vous enfoncer dans le quartier. C’est là que c’est le plus mignon !! Il y a plein de petits bars, cafés, tavernes et un marché avec pleiiiin de fruits. Vous y trouverez notamment les énormes mûres et des mûres blanches. C’est la première fois que j’en voyais des fraîches. Ne manquez pas par exemple le passage aux fleurs et la ruelle du marché au poisson.

Passage aux fleurs

Jour 2 : Topkapi, Kadikoy/Moda, Eminonu

Comme vous le remarquerez, mon programme n’est pas forcément très cohérent haha.

Le Palais Topkapi

J’ai donc commencé très tôt par le Palais de Topkapi. C’est sympa mais quand j’y étais il y avait un énorme orage ce qui fait que j’ai loupé le plus beau :  le harem^^. Oui je suis naze. Il faut dire qu’il est situé à l’extérieur du Palais et pas forcément bien indiqué. En revanche, j’ai adoré la salle des reliques et ses reliques du Prophète Mahomet. J’aurai très probablement également adoré la salle des trésors mais c’était fermé jusqu’en juin 2019 (qui a dit loose ?).

Horaires : tlj sauf mardi 9h-18h45 (16h45 en hiver) billetterie fermée à partir de 16H

Prix : 60 Tl + 35 TL pour le harem

Kadikoy/Moda

Le street art

Mes quartiers chouchou sur la rive asiatique. Le truc drôle c’est que ce n’est pas du tout là que je voulais aller à la base (comme vous le remarquerez, le tour du monde m’a rendu encore plus pourrie niveau organisation). Et une fois sur place, je me suis dit, he ben go, explorons. J’ai donc découvert que ce quartier était celui du street art et j’ai su que c’était le destin qui m’avait envoyé haha. Vous trouverez sur ce site les principales oeuvres. En effet, le quartier est émaillé de grandes façades, pour la plupart vraiment canons ! Il y a même du Inti.

Quartier vivant et bohème

Promenez-vous dans les rues du quartier, posez-vous à ses petites cafés boire un iced coffe et faites vous plaisir dans les friperies ou boutiques de fringues. Là bas, ça ne coûte rien. Ainsi j’ai craqué pour une combinaison fluide large à 10 euros et un t-shirt pour 5 euros.

street art kadikoy

Au bout du quartier Moda vous avez une petite promenade bien cool le long du Bosphore. 

Eminonu : Mosque Soliman et Bazar Egyptien

J’ai adoré cette Mosque, il n’y avait personne ! Le quartier autour est sympa, dans son jus. Et j’en ai profité pour faire un tour au Bazar Egyptien que j’ai beaucoup aimé !! Les odeurs d’épices quand vous entrez là dedans sont folles. Après je ne sais pas si cela vaut vraiment le coup en terme de prix, je me suis contentée de regarder.

Dans les rues entourant le Bazar, vous trouverez un marché avec un peu de tout et notamment les tapis que je vous propose sur ma boutique.

Jour 3 : Besiktas, Ortakoy et Bebek

Folle que je suis, je me suis mise en tête de tout faire à pied. Je suis trop une petite rigolote. Il faut savoir que je marchais entre 20 et 30 km par jour. J’étais ampoules. Cette parenthèse fort intéressante étant faite, je poursuis.

Besiktas

J’adooore ce quartier, surtout pour sortir le soir. Le matin vous pourrez y déguster le fameux petit déjeuner typique, le »Kahvalti »dans la rue des petits déjeuner Sinanpaşa Mh. La spécialité du quartier sont les beignets fourrés au fromage ou au chocolat. Je me suis faite un pote chien (oui ça m’arrive) qui m’a suivi durant toute ma visite du quartier, ptit doudou. 

J’ai poursuivi en passant devant le Palais Dolmabahçe jusqu’au parc de Yildiz. Le parc est fort chou mais à flanc de colline, donc ça grimpe sec.

Ortakoy

Ma principale activité dans ce quartier a été de me perdre haha. C’est sensé être un village de pêcheurs aux petites maisons mignonnes, je les cherche toujours. Je voulais prendre le bus jusqu’à Bebek mais, organisation quand tu nous tiens, je n’avais plus de tune sur ma IstanbulKart. Du coup j’ai demandé à un marchand qui ne comprenait pas l’anglais où recharger ma carte. Un gentil client a fait l’interprète et m’a expliqué où aller, lieu que je n’ai jamais trouvé hahaha. (Là vous vous dites, mais comment a t-elle survécu à son tour du monde en solo ?). 

Par contre, je suis tombée sur la place du débarcadère avec la Mosquée d’Ortakoy au bord de l’eau. Un endroit super sympa avec plein de petits vendeurs, des restaurants et la spécialité du coin : des grosses patates farcies à un mélange de beurre, fromage, maïs, viande, bref ce qui vous fera envie. Pour ma part, rien, donc je n’ai pas goûté.

ils sont partouuuuuut

Bebek

Là j’avais marché je ne sais combien de kilomètres, et ma flemme a eu raison de ma radinerie : j’ai pris un taxi ! Et je suis tombée sur le Julio Iglesias Turc. J’ai eu le droit à la totale : « les françaises sont tellement belles », « tes yeux sont magnifiques », « tu es aussi belle qu’Istanbul » (?? j’ai pas su comment le prendre parce que ça dépend de quel quartier quand même^^ ) et un petit baise-main pour finir !

Honnêtement je n’ai pas trop compris l’intérêt de ce quartier à part le petit parc au bord du Bosphore très mignon. Je pense que c’est un quartier sympa pour sortir en mode belle gosse. Ce qui n’était clairement pas mon cas.

Puis je suis rentrée en métro après avoir encore marché une petite heure. Et alors que je marchais, deux kékés francophones en voiture m’alpaguent « T’es française ? » Mais comment diable le sais-tu jeune homme ? C’est bien la première fois qu’on devine que je suis française de visu ! Après ils ne me lâchaient plus, donc j’ai fait comme si je ne les entendais pas. Ca marche bien comme méthode.

Jour 4 : Fatih, Fener, Balat et Saint Sauveur in Chora

Fatih

J‘ai pris le métro jusqu’à Aksaray dans l’idée de découvrir le quartier de Fatih, mais si c’était à refaire, j’aurai directement été à Fener. En effet je n’ai pas trouvé trop d’intérêt à ce quartier, excepté un grand marché sur lequel je suis tombée totalement par hasard.

Et je pense qu’il ne doivent pas voir beaucoup de touristes parce qu’on m’a pas mal dévisagé. Le principal intérêt du quartier est la Mosquée mais je ne l’ai pas visitée.

un gros loukoum

Fener/Balat

Mon amie Lisa m’avait recommandé ce quartier et je l’ai adoré !! Ne faites pas comme moi et ne vous fatiguez pas à déambuler dans les ruelles. Le principal point d’intérêt sont les petites rues situées près de la rive du Bosphore : Mürselpasa et Ayvansaray. C’est coloré, mignon, avec une vie de quartier qui invite à flâner en terrasse.

balat

Saint Sauveur in Chora

J’ai poursuivi vers l’église Saint Sauveur In Chora qui est minuscule. En gros vous avez deux voûtes à admirer, mais elles sont belles c’est certain !

Tout autour il y a de belles maisons aux façades colorées en bois.

Horaires : tlj sauf mercredi 9h-16h30 (18h30 en été)

Prix : 45 TL

Soirée à Besiktas

Ensuite j’ai rejoint Emmanuelle, une adorable lectrice qui m’avait contacté lors de mon séjour ! On a passé une géniale soirée à l’étage des petits bars cachés, à boire des bières et manger un super durum dans la rue. Ambiance géniale !!

Jour 5 : Cihangir, Cukurcuma, Kadikoy/Moda

Les deux premiers quartiers sont situés aux abords de Taksim. Le premier a un côté bohème avec ses cafés et restaurants. très sympa pour passer une soirée. Le second est le quartier des antiquaires.

C’était la journée shopping et repos donc je n’ai pas fait grand chose. J’ai tout de même eu le plaisir de partager un café avec une lectrice et son chéri. Des échanges qui me font super plaisir !!

Quelles spécialités goûter à Istanbul ?

A Istanbul, vous risquez d’avoir envie de manger en permanence. Ca tombe bien, les spécialités ne manquent pas !

La street food

  • Les simits : sorte de bretzel rond avec dessus des graines de sésames ou de courge (mes préférés). Un très bon petit dej pour genre 2TL !!

  • Le jus de grenade : frais, pressé devant vous ! C’est délicieux et très bon pour la santé (écoute maman). J’en buvais un tous les jours pour 10 ou 15 TL.
  • Le Balik Ekmek : ou sandwich au poisson originaire d’Eminonu
  • Les moules : vous croiserez plein de vendeurs un peu partout. Elles sont farcies au riz et arrosées de citron
  • Les pommes de terre farcies : spécialitées d’Ortakoy que je vous ai très bien vendu plus haut.
  • Les boreks : petits feuilletés à la viande et au fromage. Très bons, très gras !
  • Les gozlemes: galettes trop bonnes avec plusieurs couches et farcies en général aux épinards et fromage.

Au resto

Je vous passe les traditionnels kebab et sis kepab (brochettes). 

 

  • Les Durum : viande à kebab enroulée dans une galette de blé avec des crudités. 
  • Les mantis : raviolis farcis à la viande, servis avec du yaourt et une sauce tomate.
  • Les Petits déjeuner : ils sont traditionnellement composé de plusieurs petites assiettes. Une partie crudité pour le frais, une casserole chaude avec oeuf frit/saucisse, des frites, un assortiment de fromages, différents types de pains (ils sont trop bons), des miels, confitures des olives…

Le tout accompagné du thé bien amer dont je ne raffole pas. Si vous êtes chanceux vous pourrez également tomber sur le menemen, brouillades d’oeufs et de tomates, oignons et poivrons. Moi j’ai également eu une sorte de beignet à la pâte un peu acide, comme si c’était fait à base de lait fermenté. Si quelqu’un connait le nom…

  • Les dolma et Sarma : respectivement des feuilles de vigne et poivrons farcis au riz. J’adore ça !
  • La mélasse de grenade : elle sert de vinaigrette dans des salades toutes simple de tomates/oignon. Un délice
  • Les pides: sortes de pizza fines à la viande
  • Icli Kofte : le meilleur truc que j’ai goûté là bas, soit des boulettes cuites à l’eau faites de viande hachée et d’épices et entourée de boulgour réduit en semoule. La texture un peu caoutchouc de l’extérieur ne pouvait que ravir la fan de mochi que je suis !

Mes bonnes adresses à Istanbul

Je n’ai pas eu assez de mes 5 jours pour goûter toutes les adresses que vous m’aviez recommandées !

Mes restaurants préférés à Istanbul

Ali Ocakbasi 

Parfait pour le soir avec sa vue imprenable sur le Bosphore et la Mosquée bleue ! Moi j’y suis allée pour le déjeuner et il n’y avait personne. C’est un resto bien plus cher que ce que vous pourrez trouver aux alentours mais c’est super bon et la vue vaut le prix. Parfait pour une soirée romantique !

J’en ai eu pour 17 euros pour une bière, une salade tomate/oignons/noix, une Icli Kofte (oui, UNE) et une brochette au poulet.

AdresseArap Camii Mahallesi Tersane Caddesi Kardeşim Sk. No: 45 Kat 4Grifin Han Beyoğlu / İstanbul

Site web

  tél : +90 212 293 10 11

Attention, le restaurant est assez difficile à trouver. En effet, il est situé dans un immeuble à moitié abandonné dans un petit renfoncement de rue. Il faut prendre l’ascenseur, c’est au 4eme.

180 Coffee Bakery

Un petit café où je me suis posée deux fois pour boire un mocha glacé. Ils ont l’air de faire de super bons petits déjeuner et les gâteaux avaient l’air dingues !

La terrasse est super sympa pour mater ce qui se passe dans le quartier ;-).

Adresse : Caferaga Mah. Dr. Esat Isik Cad. No:36/A Kadikoy/Moda

horaires : 8h-22h

Vanilla Cafe

Situé dans le super quartier de Balat, ce minuscule restaurant compte seulement quelques tables. J’y ai pris une super bonne salade avec de l’hallumi grillé. J’adore ça. Le pain était délicieux. Ils font des gros petits déjeuner typique mais aussi des spécialités turques comme les borek ou les mantis. 

Adresse : Balat Mahallesi, Vodina Caddesi, No 6/A, Fatih, İstanbul 34087

Viyana Kahvesi coffe shop

Pour un suuuuper bon cheesecake. Oui ça n’a rien de turc. Quoique… Au départ on est venu là avec Emanuelle parce que je voulais un truc sucré après mon Durum (c’est l’effet bière ça^^).

J’étais partie pour un carrot cake quand la serveuse m’a conseillé la spécialité, un gâteau entre le flan et le cheescake. Le truc était troooop bon !! Super léger et crémeux, surtout pas écoeurant et bourratif comme un cheesecake et sans la pâte en dessous. Le petit plus honteux est qu’il était accompagné de chocolat chaud fondu. Bon ça c’était de l’abus haha.

Page Facebook

Adresse : Beşiktaş Merkez

Old Istanbul

Dans le quartier de Sultanahmet. Vous y trouverez des plats typiques avec pas mal de choix de grillades. J’ai pris un sis kepab boeuf/mouton et aubergine grillée et une limonade maison. J’ai beaucoup aimé. De plus, pour ne rien gâcher ils font un super accueil et offrent le thé et baklava (je n’aime pas c’est beaucoup trop sucré, mais c’est gentil pareil) ! Décor typiquement turc bien dépaysant. J’ai promis au boss de parler de son resto, c’est chose faite (et il ne m’a même pas soudoyé). Prix très raisonnables.

Adresse : alemdar mah Prof Dr Kazim Ismail Gurkan Caddesi No 2 kat 2 Fatih Istanbul, Istanbul 34110 Turquie

Restaurants recommandés mais non testés

Ciya Sofrasi

Situé vers le marché au poisson de Kadikoy, il m’a été recommandé par deux lectrices 🙂 ! Vous y retrouverez un buffet de mezze chauds et froids à payer au poids, puis vous choisissez votre plat de résistance. Autant vous dire que vous pouvez facilement vous casser le bide pour pas cher du tout !! Idéal pour goûter plein de spécialités.

Pour les amateurs, le restaurant a fait l’objet d’un épisode de la série netflix Chief Table.

Adresse : Caferağa Mah. Güneşlibahçe Sk. 48/B Kadıköy

Privato Café

Placé non loin de la tour de  Galata, ce restaurant est connu pour ces gargantuesques petits déjeuner. Ainsi, il est conseillé de réserver et de ne pas venir seul pour en venir à bout ^^. Recommandé également pour les déjeuners.

Page Facebook

Adresse : Galip Dede Cad. Tımarcı Sok. No:3/B Galata Beyoğlu 

Et voilaaa ! J’espère que ce city guide d’Istanbul vous sera utile et que vous apprécierez cette magnifique ville qui allie parfaitement religion, modernité et histoire autant que moi. J’ai regretté de ne pas y avoir été avec des amis car c’est une ville définitivement festive où je retournerai bien profiter de la nightlife à la turque.